Journée d’étude : L’esclavage à l’écran (12 décembre 2014)

affiche_JE_JPEG

 

Journée d’étude : « L’esclavage à l’écran »

Slavery on Screen: A One-day Symposium

 

organisée par l’université Paris Diderot (LARCA, Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones – UMR 8225) et l’université Paris 13 (Pléiade – EA 7338)

 

Événement organisé avec le soutien du projet Sorbonne Paris Cité « Écrire l’histoire depuis les marges : le cas des Africains-Américains » (http://hdlm.hypotheses.org).

 

En l’espace de deux ans, trois films réalisés par trois réalisateurs reconnus ont fait de l’institution esclavagiste leur toile de fond, sinon leur sujet : Lincoln de Steven Spielberg (2012), Django Unchained de Quentin Tarantino (2012) et 12 Years a Slave de Steve McQueen (2013) ; le premier présente la lutte abolitionniste aux États-Unis comme un combat héroïque mené par des politiciens blancs aux convictions inébranlables, le second fait le pari de montrer le système esclavagiste sur le mode du divertissement, et le troisième donne le point de vue de l’esclave, dressant par là même un tableau glaçant de « l’institution particulière ». Alors qu’il n’avait été représenté que de manière marginale, l’esclavage des Noirs, parfois figuré dans ses réalités les plus brutales, constitue désormais un réservoir de fictions cinématographiques en même temps qu’un terrain de réflexion politique pour le cinéma américain. Cette journée d’étude est ainsi conçue comme un espace de discussion autour de la question de la représentation de l’esclavage africain-américain par des réalisateurs anglophones ; on y interrogera les aspects historiques, contextuels et civilisationnels de cette production autant que ses aspects esthétiques.

 

Date : 12 décembre 2014

Lieu : Université Paris Diderot, amphithéâtre Turing, bâtiment Sophie Germain, au croisement de l’avenue de France et de la rue Alice-Domon-et-Léonie-Duquet 75013 Paris

Contact : Gwennaëlle Cariou (gwencariou [at] hotmail.fr), Michaël Roy (michael.roy [at] univ-paris13.fr)

 

9h : accueil des participants

9h15 : allocution d’ouverture

 

Matinée

Présidence : Emmanuelle Delanoë-Brun (Paris Diderot)

9h30-11h :

Penny Starfield (Caen-Basse Normandie) : Screening (Out) Slaves: Representation and Non-Representation of Slavery in American Film

Claire Dutriaux (Paris Sorbonne) : « Spirit of the dead, rise up! […] and claim your story » : esthétique de la révolte d’esclave dans Sankofa de Haile Gerima

Mathias Kusnierz (Paris Diderot) : « Debout les damnés de l’Histoire (des formes) ! » : esthétique pauvre et discours sur l’esclavage dans Django Unchained

Pause café

11h30 : conférence plénière

Melvyn Stokes (University College London) : From Nostalgia to Remorse? Representing Slavery on Film, 1908-2013

 

Après-midi : Autour de 12 Years a Slave de Steve McQueen

Présidence : Claire Parfait (Paris 13)

14h-15h30 :

Hélène Charlery (Toulouse-Jean Jaurès) : Les personnages féminins noirs dans LincolnDjango Unchained et 12 Years a Slave : entre invisibilité et survisibilité

Célia Sauvage (Sorbonne Nouvelle-Paris 3) : La réception controversée de 12 Years a Slave : l’esclavage entre Histoire, race et émotions

Anne Bellas Viars (École navale) : De Solomon Northup’s Odyssey à 12 Years a Slave : le récit d’esclave de Solomon Northup à l’écran

Pause café

16h-17h :

Anne-Marie Paquet-Deyris (Paris Ouest Nanterre La Défense) : Confronting Race Head-on in 12 Years a Slave: Redefining the Contours of the Classic Biopic?

Philip Kaisary (University of Warwick) : Systematicity, Suffering, and Aesthetics in Steve McQueen’s Adaptation of Solomon Northup’s Twelve Years a Slave

 

 

Site web de la journée d’études : http://esclavageecran.wordpress.com/

Métro : ligne 14, RER C – arrêt Bibliothèque François Mitterrand

Tram : ligne 3a – arrêt Avenue de France

Bus : 89, 62, 64, 132, 325

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.