Séminaire EHDLM, 23 septembre 2015 – Magali Bessone : « W. E. B. Du Bois et le projet d’autobiographie du concept de race comme écriture de l’histoire du “peuple noir” »

DuskofDawnSéminaire EHDLM : 6e séance du séminaire du projet Sorbonne Paris Cité EHDLM (Écrire l’histoire depuis les marges : le cas des Africains Américains), présentation de Magali Bessone, UFR de Philosophie, Université de Rennes 1 : « W. E. B. Du Bois et le projet d’autobiographie du concept de race comme écriture de l’histoire du « peuple noir » »,  le mercredi 23 septembre 2015, 17h30-19h00, Petit Amphi, Institut du Monde Anglophone, 5 rue de l’Ecole de médecine, 75006, Paris.

Résumé : WEB Du Bois a rédigé en 1940 une autobiographie intitulée « An Essay for an Autobiography of a Race Concept », dans laquelle il affirme : « My life had its significance and its only deep significance because it was part of a problem », le problème « de la ligne de couleur ». En 1903, dans son grand œuvre Les Âmes du peuple noir, il avait entrepris de formuler ce problème, qu’il présentait alors comme un test concret des principes qui sous-tendent la démocratie américaine. Écrire son histoire personnelle comme une autobiographie du concept de race, ou embrasser l’histoire du peuple noir à l’intérieur du peuple américain à partir des récits (analyse sociologique, biographie, fiction) d’expériences individuelles présentées dans Les Âmes – c’est le même projet, en écho, qui est à l’œuvre : écrire l’histoire, toujours à la fois individuelle et collective, de ceux qui sont « sous le voile » de la ségrégation raciale, donc invisibilisés. Pour Du Bois, sociologue et historien héritier du pragmatisme, « l’interprétation historique des relations de race » est une entreprise à la fois théorique et pratique qui consiste à donner une existence et une parole à ceux qui sont littéralement aliénés par la « double conscience ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *